Return to site

De ces jours 7 et 8, fin de la 1ère semaine

Vendredi 5 et samedi 6 janvier 2018

Vendredi 5 janvier - Jour 7

Après une soirée chaleureuse, la veille, avec des hôtes non moins chaleureux (sauna, repas,...), il est temps de reprendre la route !

Avant cela, petit déjeuner copieux (ce qui permettra moins de pauses durant la journée). Petit-déjeuner et 2 toasts portés (vodka à 8h30 du matin...) !

Une rencontre réellement sympathique ! Stan (Stanislas), le plus âgé, a tenu à ce qu'Armel reparte avec un sac plein de nourritures et lui a également donné une hache.

Effectivement, pour la nourriture, Komsomol'sk est encore loin et sera probablement le terminus. Cela signifie qu'il n'y aura pas de ravitaillement avant.

20 à 25 kilomètres parcourus aujourd'hui.

Armel a beaucoup roulé, un peu poussé la pulka et le vélo et fait environ 2 km de raquettes...

Pas de rencontres... car il ne s'est pas arrêté pour aller voir des gens sur son passage, voulant vraiment arriver à Mayak. Il ne peut pas faire 12 kilomètres tous les jours... (c'est lui qui le dit ;) !

Soirée dans un café du village de Mayak, café avec Wifi !

Armel a pu manger chaud, assis et sans consommer ses lyophilisés...

Il va néanmoins falloir retourner dans le froid pour installer le bivouac, et il fait nuit... On ne peut pas tout avoir !

8h03... Il est l'heure de se lever et de partir !

Température du jour...

Samedi 6 janvier - Jour 8

Accueilli dans une famille, près de Sinda, ce fut une courte journée (moins de 10 kilomètres)...

Par contre, Armel a réalisé l'un de ses souhaits liés à cette aventure : pêcher !

Il a participé au "relevé" de filet, juste une prise, mais quel plaisir.

Et rhabillé de bas en haut ! Les vêtements d'Armel n'inspirent visiblement pas les locaux et ils pensent tous qu'il ne peut qu'avoir froid ! Du coup, grosse parka, sur-pantalon et énormes bottes en feutre (enfin recette locale) avec double paire de chaussettes.

Pas de vodka, juste le plaisir pour eux d'accueillir un français à vélo... et de le présenter à la famille : un ado de 17 ans environ, un autre de 13/14 ans et le petit dernier de 7 ans. Lui a 73 ans et sa femme, plus jeune, 50 ans tout au plus. S'il vient de la Sibérie, elle est purement d'ici et a le visage des locaux de jadis...

Sasha, à priori, il s'appelle Sasha. Il parle beaucoup et même si Armel ne comprend pas tout, loin de là, ils sont arrivés à se comprendre.

Voici la position du jour, une semaine après le départ de Khabarovsk. En ligne de mire, Komsomol'sk na Amure...

Il reste de la route à parcourir et des rencontres à faire.

A partir de demain, grosse zone sans villages, une cinquantaine de kilomètres à priori, ce qui signifie plusieurs choses : moins d'opportunités de rencontres dans les 3 jours à venir, mais aussi moins de "pistes" damées par les scooters des neiges ou voitures...

A suivre !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly