Return to site

De ce 16ème jour sur le fleuve Amour

Dimanche 14 janvier 2018

Éléments de récit envoyés par Armel aujourd’hui :

"Un peu moins de 20 kilomètres aujourd'hui, -32° ce matin.

Il n'est pas tard, mais je vais stopper là. Petite journée, mais de toute manière, sur la route, pas de risques. Dès que la visibilité baisse, je ne peux plus rouler, donc fin de journée vers 16h30.

Je suis à nouveau tombé sur un restaurant routier, le deuxième en 10 kilomètres... Je vais planter ma tente à proximité. Éventuellement, demain matin, petit déjeuner au chaud ;).

Point de vue timing, je pense être dans deux jours à Voznesenskoye. Cela fait mardi soir ici, mercredi à Amoursk (via le fleuve), jeudi entre Amoursk et Komsomol’sk Na Amur, en enfin vendredi à Komsomol’sk Na Amur.

Tout cela dépend aussi de la météo... J’espère ne pas rencontrer de tempête dans la semaine à venir... Les infos de Toutazimut seront très importantes. J’ai besoin de repères et d'un compte à rebours. Les nuits et les matins sont durs...

Mais je l'ai voulu, je ne vais pas me plaindre non plus !

2ème journée sur la route. Encore 2 à priori…

Mon dernier hôte, Nanaï et guide de surcroît, m'avait déconseillé la section sur l’Amour jusqu'à Vozne... Beaucoup de neige, pas de traces, pas de villages... et m'avait dit de prendre la route.

Du coup, j’ai suivi son conseil. C’est quand même difficile, mais comme je le disais dans un autre message, plus prévisible. Et puis, il y a plus de vie !

J'ai eu le droit aux selfies tout à l'heure ! Certains véhicules s'arrêtent !

Je ne voyais pas trop l'intérêt de tirer la pulka et le vélo sur 80 à 90 kilomètres...

Au moins, là, je fais un peu de vélo, même si la faible vitesse est très frustrante.

Le plus pénible des journées est devenu de faire chauffer de l'eau. Je me glace les mains à chaque installation du réchaud et il faut attendre que la neige, l'eau soit chaude...

Le matin, l'intérieur de la tente est complètement givré… Givre qui se détache aussitôt que je bouge… Douche de givre tous les matins...

Les chaussures... Je transpire la journée, du coup, humidité dans les chaussures, du coup, glace le matin... Un vrai plaisir à enfiler ! Les lacets sont aussi glacés, du coup, les doigts....

En fait, tout est glacé le matin. Tout ce que je touche est à -30° !

Le pire : le duvet... S'il me garde au chaud, il a de plus en plus de partie qui sont glacées et ne dégèlent pas la nuit, ni le jour. A l'extérieur, c'est un vrai glaçon. Le ranger est un vrai calvaire.

Je redoute les matins... C’est pour cela aussi que je pars plus tard, j'ai du mal à me lever...

Quand mes affaires (toutes celles dans le pulka) vont reprendre les températures positives, cela va être l'inondation. Toutes les glaces, cristaux de glaces, incrustés dans vêtements et équipements vont fondre, j'ai intérêt à mettre mes affaires du retour à l'abri !

Mais il reste néanmoins des choses agréables : reprendre la route, me réchauffer, bouger et faire quelques rencontres.

Bon, je crois que je vais aller monter ma tente. Il y a un moment où il fait y aller..."

Visage un peu marqué... Mais ça va, froid aux pieds, beaucoup aux mains, notamment le matin... mais ça passe en journée, quand il fait beau.

Repas du soir dans un resto routier (c'est l'avantage de la route...) :
L'entrée : salade super, c'est sans doute de la conserve, mais une macédoine de légumes fraîche..... mima !
Le plat : du blé concassé, un grand classique, et une boule de quelque chose, surprise !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly